Comparatif vidéoprojecteur : guide 2022 pour faire les bons choix

Choisir le vidéoprojecteur qui vous convient peut être un vrai casse tête.

Lorsque j’ai acheté mon premier projecteur-vidéo, j’ai dû chercher un peu partout sur le net pour trouver des informations compréhensibles (je n’y connaissais rien). 

C’est pourquoi j’ai créé ce guide comparatif pour choisir le bon vidéoprojecteur numérique, en fonction de votre utilisation, de l’endroit où vous allez l’installer, mais aussi de votre budget.

Dans ce comparatif de projecteurs vidéos, nous aborderons également :

  • quelle taille d’écran choisir
  • la distance de projection idéale entre votre vidéoprojecteur et votre écran 
  • les connexions à prévoir (hdmi, le son, l’installation du projecteur…)
  • comment choisir son projecteur en fonction de la luminosité de votre pièce
  • les différents projecteurs (4K, mini vidéoprojecteurs, courte focale…)

Mais avant de vous lancer dans la lecture de ce comparatif de vidéoprojecteur, commençons tout de suite par une petite définition.

Qu’est-ce qu’un vidéoprojecteur ?

Un projecteur projette de la lumière à partir de son objectif plutôt que de la recevoir (à l’inverse d’un appareil photo). 

L’appareil diffuse alors ses images sur un écran et dans le cadre d’une utilisation personnelle, il vient très souvent remplacer un écran de télévision.

 

Les avantages d’un vidéoprojecteur

Contrairement à une télévision ou un écran d’ordinateur, un projecteur numérique dispose :

  • d’une plus grande taille d’image
  • d’options d’installation plus flexibles (vous pouvez le transporter facilement)

 

Les inconvénients d’un vidéoprojecteur

Le choix du modèle de vidéoprojecteur est primordial. 

Si vous installez par exemple un projecteur doté de peu de lumens dans une pièce très lumineuse, vous risquez de ne pas voir grand chose.

De la même manière, si vous ne disposez pas de suffisamment de recul vos vidéos seront tronquées et vous ne verrez pas grand-chose non plus.

Pas de panique, ce comparatif va vous aider à faire le bon choix, mais aussi à comprendre les différences entre les modèles disponibles sur le marché.

Quel vidéoprojecteur numérique choisir en fonction de son utilisation ?

Il existe quatre grandes catégories d’appareils :

  • le projecteur vidéo portable : le « pico » est utile lorsque vous souhaitez faire de projections en extérieur, chez des amis…
  • le vidéoprojecteur multimédia : particulièrement adapté pour effectuer des présentations professionnelles (de type Powerpoint) dans une salle de réunion
  • le vidéoprojecteur home cinéma : ces modèles sont adaptés pour votre salon, mais aussi pour des projections dans de grandes salles de conférence
  • le projecteur à installation fixe – avec grand écran (soit un ensemble multimédia) : à utiliser en remplacement d’un téléviseur par exemple, ou pour le gaming

Vidéoprojecteurs de poche

Les projecteurs de poche sont ultraportables. 

Certains modèles ne sont pas plus grands qu’un smartphone, alors que d’autres ressemblent à des projecteurs multimédia miniatures.

Si vous souhaitez acquérir ce type de modèle, gardez à l’esprit qu’il est utilisé en remplacement d’un écran d’ordinateur ou d’une petite TV. 

Très souvent dotés de lampes LED (moins consommatrices d’énergie et disposant de systèmes de refroidissement peu encombrants), vous n’obtiendrez donc pas une très grande taille d’image pour vos projections.

Leurs deux principaux inconvénients restent :

  • la faible luminosité (généralement entre 25 et 1 500 lumens ANSI, contre 2 500 lumens pour un bon vidéoprojecteur numérique multimédia) : vous ne pourrez pas vous en servir dans des pièces très lumineuses
  • le manque de zoom optique pour la plupart des modèles : vous devrez jouer sur le placement de votre appareil pour obtenir la taille d’image que vous désirez

Vidéoprojecteurs multimédia

Les vidéoprojecteurs multimédia sont extrêmement polyvalents :

  • présentations PowerPoint 
  • tout type de vidéos : films, séries…
  • présentations mixtes, mêlant le texte et la vidéo

Par définition, ce type d’appareil est considéré comme portatif, avec un poids réduit (à partir de 3 kg pour les modèles ultra-fins). 

Leur luminosité varie généralement de 2 500 à environ 4 500 lumens. 

Ils disposent dans la grande majorité des cas d’un zoom : entre x1,2 et x1,5 (contre un zoom x2 pour les modèles home cinéma). 

Je vous recommande donc de porter une attention toute particulière lors de votre choix afin de vous assurer que la taille de votre écran sera compatible avec la distance de projection dont vous disposez. 

Connexions et résolution d’image du vidéoprojecteur multimédia

Les vidéoprojecteurs multimédia offrent une grande diversité de connectiques :

  • le VGA
  • le HDMI 
  • le DVI 
  • le DisplayPort 
  • le SDI 
  • et les connexions sans fil (et parfois sans ordinateur ou autre support de diffusion)

Quant à la résolution d’image, les projecteurs multimédia sont dans la grande majorité des cas régis par la résolution de l’ordinateur (VESA) plutôt que par la résolution vidéo SD ou HD. 

Ces résolutions comprennent le SVGA (800 x 600), le XGA (1024 x 768), le WXGA (1280 x 800) et le WUXGA (1920 x 1200). 

Si vous le pouvez, choisissez une résolution qui a fait ses preuves : le WXGA, qui convient autant aux présentations de type PowerPoint qu’aux vidéos haute définition.

Zoom sur les vidéoprojecteurs à courte focale

Les projecteurs à courte et ultra-courte focale constituent une sous-catégorie de projecteurs multimédia. 

Généralement, la projection courte est définie comme un rapport de distance de projection inférieur à 1:1. Les rapports de distance de projection les plus courants sont de 0,5:1 et de 0,3:1. 

Les vidéoprojecteurs à courte focale n’ont quasiment jamais de zoom et, dans le cas des projecteurs à très courte focale, ils utilisent un miroir sur lequel l’image est d’abord projetée puis réfléchie sur l’écran. 

Ils sont plus adaptés au montage mural qu’au montage au plafond et sont conçus pour être installés très près de l’écran : de 45 cm à 60 cm. 

Les projecteurs à courte focale sont souvent utilisés dans des salles de classe ou de réunion et offrent un très bon rendu visuel sur des tableaux blancs numériques

Comme de type d’appareil subit une forte distorsion trapézoïdale lorsqu’il est utilisé en dehors de la plage de portée recommandée, je vous conseille de ne pas choisir ce vidéoprojecteur si vous espérez obtenir une image très grande dans un petit espace (d’autant plus si la luminosité ambiante ne peut pas être abaissée) car vous serez obligés de redoubler d’astuces créatives pour obtenir une image non déformée.

En effet, leur zone de projection ne dépasse pas les 2m50.

En conséquence de quoi, si vous disposez d’un espace restreint avec une bonne luminosité, je vous recommande de vous orienter vers un vidéoprojecteur à installation fixe avec une distance de projection très courte (comme le modèle Epson Powerlite 675W), en vous munissant éventuellement d’objectifs interchangeables.

Vidéoprojecteurs Home Cinéma

Les véritables projecteurs home-cinéma mettent l’accent sur la qualité de l’image avant tout. 

Ils ont une luminosité relativement faible (en moyenne 1 800 lumens) et le zoom le plus puissant de tous les modèles de vidéoprojecteurs disposant d’objectifs intégrés.

Les vidéoprojecteurs home cinéma sont souvent très souvent équipés d’une commande à basse tension (LVC), de sorte à ce que l’allumage ou l’extinction du projecteur fasse monter ou descendre l’écran, mais aussi l’ouvrir et le fermer. 

Afin d’obtenir le fonctionnement le plus silencieux, ils disposent de systèmes de refroidissement plus efficaces ou plus élaborés (ce qui leur permet d’être plus silencieux). Ils sont par conséquent volumineux et, dans certains cas, ne peuvent pas être installés à l’envers. 

Les constructeurs proposent une grande majorité de modèles Full HD, mais aussi des modèles 4K. 

Ce sont par conséquent les modèles de vidéoprojecteurs les plus chers du marché. 

Si vous désirez obtenir une image de grande qualité, que la lumière ambiante peut être obscurcie et que vous disposez d’une taille d’écran allant jusqu’à 2m50, ce type de projecteur est un excellent choix. 

En revanche, si vous ne pouvez pas jouer sur la lumière de votre pièce ou sur la taille de votre écran, orientez plutôt votre choix vers un projecteur multimédia. Il vous offrira une plus grande flexibilité sur la luminosité tout en vous permettant d’avoir un beau rendu visuel.

Vidéoprojecteur pour installation fixe (et/ou grands espaces)

Les vidéoprojecteurs à installation fixe et pour grandes salles sont souvent inclus dans les projecteurs multimédia. Il s’agit du modèle le plus lumineux disponible sur le marché, commençant à 4 500 lumens et atteignant jusqu’à 20 000 lumens, voire plus. 

Ce type de vidéoprojecteurs sont dans la plupart des cas équipés de systèmes de lentilles interchangeables, ce qui les rend plus adaptables en termes de distance de projection par rapport aux autres modèles. 

Ils sont idéaux dans de grands espaces, tels que les amphithéâtres, cinémas ou stades car ils sont adaptés pour de grandes tailles d’écrans.

Leur forte luminosité leur permet d’être utilisés dans des environnements où la lumière ambiante ne peut pas être contrôlée. 

De nombreux modèles prennent en charge l’empilage, ce qui signifie que la sortie de deux projecteurs ou plus peut être agrégée pour augmenter la luminosité au-delà des capacités d’un seul vidéoprojecteur. Par ailleurs, le « edge blending » (l’équivalent en projection d’un mur vidéo) peut être utilisé pour augmenter la résolution globale ou créer des aspects personnalisés.

Dans la plupart des cas, en raison de leur poids et de la nature des systèmes de lentilles qu’ils utilisent, les projecteurs d’installation fixe doivent être installés par un professionnel

Un coût supplémentaire est donc à prévoir lors de votre achat.

Et la résolution 4K ?

Il est vrai que la résolution 4K n’a pas été adoptée aussi rapidement par les projecteurs vidéos que par les téléviseurs et les écrans d’ordinateur. 

La plupart des puces LCD et DLP sont fabriquées pour le marché de l’audiovisuel plutôt que pour le marché grand public. Nous pourrions donc penser que la pression pour repousser les limites de la résolution n’existe tout simplement pas. Vous avez toujours la possibilité d’afficher du contenu 4K sans trop de compromis. 

Quid des projecteurs 3D…

Les fabricants d’électronique grand public admettent ouvertement qu’ils ont fait le deuil de la 3D. Alors si vous souhaitez malgré tout vous équiper d’un projecteur vidéo 3D, vous devrez vous tourner vers un projecteur vidéo home cinéma

De nombreux projecteurs multimédias prétendent être « 3D-ready« .

En réalité, dans la grande majorité des cas, ces modèles sont équipés de la technologie « DLP Link », une technologie 3D qui ne fonctionne qu’avec certaines cartes graphiques et certains logiciels. 

Les vidéoprojecteurs home-cinéma sont les plus à même d’offrir ce dont vous avez vraiment besoin, à savoir la prise en charge HDMI 3D pour pouvoir les utiliser avec des lecteurs Blu-ray

Sachez tout de même que lorsque vous optez pour ce type de matériel de projection vidéo 3D, vous réduisez la luminosité de vos vidéos de moitié. 

Une alternative possible serait d’empiler deux projecteurs vidéo et d’utiliser une combinaison de filtres polarisants. Dans ce cas, un processeur spécial sera nécessaire pour démultiplexer les flux de l’œil gauche et droit à partir du signal HDMI (si vous ne savez pas de quoi il s’agit, je vous recommande de ne pas vous lancer là dedans ;))

Comparatif de vidéoprojecteurs : comment faire le bon choix ?

Maintenant que vous en savez plus sur les différences entre les projecteurs vidéos, je vous propose de lire ce guide d’achat qui vous présente les différents modèles en fonction de votre budget, de votre utilisation et surtout de l’emplacement de votre matériel.

FAQ : définitions 

LED

Les LED (Light Emitting Diode) sont le moyen le plus efficace d’éclairer un projecteur. 

Les lampes LED ne s’épuisent pas comme des ampoules classiques. 

Elles peuvent tomber en panne bien sûr, mais leur durée de vie est de l’ordre de 20 000 heures, contre moins de 5 000 heures pour une lampe aux halogénures métalliques typique. Actuellement, les LED sont confrontées à deux limitations principales qui empêchent leur adoption plus large dans les vidéoprojecteurs une luminosité et un IRC (indice de rendu des couleurs) inférieurs à ceux de leurs homologues à halogénure métallique. 

À l’heure où nous écrivons ces lignes, de nombreux vidéoprojecteurs à LED émettent moins de 1 000 lumens. Ils appartiennent presque exclusivement à la catégorie des pico (vidéoprojecteurs de poche).

LUMENS (luminosité)

La luminosité d’un projecteur est mesurée en lumens ANSI (lumens en abrégé). 

Les lumens sont souvent mesurés en fonction de la réflexion sur l’écran plutôt que de la lumière sortant directement de l’objectif, il est possible de truquer les chiffres…

Comme les surfaces d’écran ont des caractéristiques de réflectance différentes, les tests réalisés par les fabricants de vidéoprojecteurs seront donc légèrement faussés lorsqu’ils évaluent leurs propres produits car le rendu est rarement identique à celui du particulier à son domicile. 

Par ailleurs, le centre de l’image est, d’une manière ou d’une autre, toujours plus lumineux que les bords, de sorte que les fabricants mesurent à partir du centre (dans certains cas, ils sont suffisamment honnêtes pour admettre qu’ils prennent leurs mesures à partir du centre, mais ce sont généralement pour les modèles professionnels).

Les projecteurs multimédias commencent généralement autour de 2 500 lumens et vont jusqu’à environ 4 500 lumens, bien que la frontière entre les projecteurs multimédias et les projecteurs d’installation fixe soit de plus en plus floue. Ainsi, vous pourrez trouver un projecteur vidéo annoncé comme un projecteur multimédia avec jusqu’à 6 500 lumens. 

Les projecteurs home cinéma se situaient autrefois autour de la barre des 2 000 lumens, mais ces dernières années, de plus en plus de modèles à haute luminosité ont commencé à apparaître. 

À l’heure où je vous écris, les pico-projecteurs (de poche), parce qu’ils utilisent des lampes à LED, ont plus ou moins 1 000 lumens. Certains ne dépassent même pas les 10 lumens, ce qui correspond à peu près à la luminosité d’une lampe de poche. 

À l’opposé, une vraie salle de cinéma possèdera un matériel autour de 20 000 lumens ou plus.